Un TGV apaisé, sur les voies existantes

Nos 3 communautés de communes représentent 100 000 habitants au Pays Basque. Elles ne luttent pas contre le passage de la ligne LGV à travers le Pays Basque, mais elles demandent que ce train à grande vitesse utilise les lignes ferroviaires existantes et refusent la construction de nouvelles lignes, dont le coût économique, patrimonial et écologique serait exorbitant.
Les communautés de communes Sud Pays Basque, Nive Adour et Errobi veulent simplement que "les décisions publiques susceptibles d’avoir une incidence significative sur l’environnement doivent faire la preuve qu’une option plus favorable à l’environnement est impossible à coût raisonnable”.
(cf: Grenelle de l'Environnement). 

Actualités

La modernisation des voies existantes de Bayonne à Hendaye:

01.07.2013

L'exemple parfait d'application des recommandations des assises ferroviaires ! Etude du 1er Juillet 2013> lire la suite


Les présidents des Communautés de Communes se rendent au Ministère des Transports

09.11.2012

Michel HIRIART, Paul BAUDRY et Roland HIRIGOYEN, respectivement Présidents des Communautés des Communes SUD-PAYS BASQUE, ERROBI et NIVE-ADOUR, et, Michel DUPEROU, vice-président de la communauté de Communes ERROBI ont été reçus,...> lire la suite


Urt, Urcuit,
LAHONCE
MOUGUERRE,
St PIERRE D'IRUBE,
VILLEFRANQUE,
Louhossoa, Itxassou,
Souraide, Espelette,
Cambo-les-Bains,
Halsou, Jatxou, Larressore,

USTARITZ,
BASSUSSARRY,
ARCANGUES,
ST PEE SUR NIVELLE,
 ARBONNE,
AHETZE,
Guethary,
ST JEAN-DE-LUZ,
Ainhoa, Sare,
ASCAIN,
CIBOURE,
URRUGNE,
BIRIATOU,

Hendaye.